Les paroles antérieures selon Jean Peytard. Tiers-parlant et masse interdiscursive - Université Sorbonne Paris Nord Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2014

Les paroles antérieures selon Jean Peytard. Tiers-parlant et masse interdiscursive

Résumé

Relire l’œuvre de Jean Peytard est une occasion de revisiter l’histoire de la théorie du discours et d’enrichir le dossier de ses concepts fondateurs. Parmi eux, dans les débuts des années 1970, chez plusieurs chercheurs en théorie du discours, se développe l’idée d’une antériorité de la parole : un « déjà-là » puis un « interdiscours », chez Pêcheux, une « mémoire discursive » chez Courtine, et, chez Peytard, des « tiers-parlant » et une « masse interdiscursive » qui se présente parfois sous la forme interdiscursivité. Cet article tente de retracer ici l’histoire des deux notions de tiers-parlant et de masse interdiscursive avec l’objectif d’identifier les questions qu’elles soulèvent dans les pratiques contemporaines de l’analyse du discours. Après les avoir décrites dans leurs contextes d’apparition, on en retrace les filiations, traditions et déplacements, pour en brosser finalement une sorte de portrait conceptuel.
Fichier principal
Vignette du fichier
PaveauTiersParlant.pdf (433.14 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01163506 , version 1 (13-06-2015)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales

Identifiants

  • HAL Id : hal-01163506 , version 1

Citer

Marie-Anne Paveau. Les paroles antérieures selon Jean Peytard. Tiers-parlant et masse interdiscursive. Mongi Madini, Andrée Chauvin-Vileno, Séverine Equoy-Hutin. Jean Peytard, syntagmes et entailles, Lambert-Lucas, 2014. ⟨hal-01163506⟩
201 Consultations
526 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More